mardi 16 juillet 2013

Province Attitude – Mode d’emploi de Astrid Thomine-Desmazures 5/10

Astrid est parisienne jusqu’au bout des ongles et freine des quatre fers quand son Jean-Pierre de mari veut lui faire découvrir la vie en province. Qui n’a pas rêvé d’échapper au péage de St Arnoult le dimanche soir ? De quitter son F2 pour un pavillon ? De passer ses dimanches sur la plage tout en ayant la possibilité de rallier Paris en deux heures de train ? De passer son temps avec ses chers petits anges ? D’avoir un mari qui rentre à 18h30 tous les soirs ? Devant tant d’arguments, Astrid flanche et commence ses cartons. La maison de rêve est en fait un pavillon en meulière sombre et tapissé de fleurs et ses nouvelles « copines » portent des mocassins plats, des jupes-culottes et ne sortent jamais sans leur ribambelle d’enfants (au moins 4 !). Entre les 8 trajets par jour pour déposer les enfants à l’école, le ménage, les ateliers créatifs, les cafés entre « nénettes », les discussions sur le sermon du dimanche et les clubs de lecture entre mères pondeuses-bourgeoises-catholiques-au foyer, Astrid est loin d’y trouver son compte.

Bien plus qu’un roman c’est plutôt un guide pratique à l’usage des parisiennes qui seraient tentées par un changement de décor. Astrid Thomine-Desmazures pose un regard critique et acerbe sur cette vie tant idéalisée où tout n’est pas si rose. Elle en vient presque à regretter les bouchons sur le périph et sa carte Navigo. Pour celles qui ont franchi le cap de la province et dont je fais partie, c’est assez bien vu et elles se retrouveront dans ce livre ; mais ça reste un guide qui décrit en surface une micro-société-bien-pensante alors que ça aurait plus avoir plus de poids en rentrant vraiment dans le vif du sujet. On l’oublie aussi vite qu’on le lit mais on rit, et c’est déjà pas mal ! 


Le blog est un peu périmé parce que pas actualisé depuis 1 an mais ça permet d'avoir un petit aperçu du ton décapent de l'auteure... et puis j'aime bien l'idée de ces filles qui écrivent leur blog dans leur coin et qui se retrouvent avec un bouquin à la Fnac...la classe !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire