jeudi 28 mars 2013

Cinquante nuances plus sombres, de El James 3/10

A la fin du tome 1, Anastasia a laissé le bellâtre en plan, terrorisée par les sentiments qu'elle éprouve pour lui et l'emprise qu'il exerce sur elle.
Mais voila, la vie sans Christian est sans nuances, et son petit coeur chaviré lui rappelle à  chaque battement faiblard qu'elle ne vibre que pour un seul homme. Ils se retrouvent, remettent les pendules à l'heure et tombent éperdument amoureux ... mais la vie n'est pas si simple avec monsieur cinquante nuances et son passé opaque semble remonter à la surface, en emportant tout une foule d'emmerdes dans son sillage.

Oui oui je me suis laissée embarquer dans le 2e tome malgré tout le mal (mais aussi un peu le bien) que j'en avais pensé. Je n'étais pas tout à fait mécontente de retrouver ces personnages et d'en savoir un peu plus sur leur relation amoureuse. Et oui, dans ce tome, les sentiments sont bien présents et on tombe dans le roman à l'eau de rose, pimenté par des scènes relevées au tabasco. Mais ça sent la redite et le manque d'inspiration de l'auteur qui reprend les mêmes tournures de phrases à tout bout de champ. Alors on finit par lire en diagonale pour savoir comment ça se termine... Je suis sévère mais je me suis tout de même emparée du 3e tome car il faut bien aller au fond des choses non? Alors je saque ce 2e tome, en attendant le verdict du dernier qui relèvera peut être la moyenne générale!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire