mardi 8 janvier 2013

Cinquante nuances de Grey, de El James 6/10

Anastasia Steele est une étudiante américaine un peu gauche et timide,qui vit en collocation avec Kate, une magnifique jeune-femme qu'elle admire. Peu sûre d'elle, Ana met toute son énergie dans ses études et son petit boulot dans un magasin de bricolage mais garde ses distances avec la gente masculine. Il y a bien José, un beau gosse sympa qui semble l'apprécier, mais Ana n'est pas vraiment séduite. 
Un jour, elle est contrainte de remplacer Kate au pied levé pour réaliser l'interview d'un richissime homme d'affaires pour le journal de l'université. Evidemment elle y va avec des pieds de plomb (pour rester dans la métaphore du pied) et bien évidemment elle est envoûtée par le dit homme. Leur échange est électrique ... Ana ne se reconnaît pas et commence à se perdre dans ce regard gris et ce costard cravate qui transpirent le sexe... commence alors pour la jeune-femme timide une initiation sexuelle accélérée qui pourrait bien la mettre en danger.

Best-seller mondial en 2012, rien que ça ! Soit 40 millions d'exemplaires vendus dans le monde ! Je ne pouvais pas passer à côté... Cinquante nuances de Grey est le premier tome de la trilogie "Fifty shades"... Le 2e tome "Cinquante nuances plus sombres" est déja chez votre libraire et "Cinquante nuances plus claires" sortira en février. 

Alors qu'est ce que j'en pense pour de vrai, sans prendre de haut ce roman qui cartonne et qui parle de hum hum, vous savez quoi... de sexe pardi ! 
C'est la première fois que je lis un roman érotique et j'avoue que ça se lit facilement, d'abord parce que l'écriture est agréable bien que pas très élaborée, et puis quand on entame une scène de sexe, il est difficile de reposer le livre avant que les personnages en aient pris pour leur grade. Autre point positif, malgré la description pour le moins  minutieuse de l'emboîtement des corps, je trouve que l'auteur est parvenu à un résultat plutôt propret ... sans doute parce qu'elle part du point de vue de la jeune héroïne, qui tout en se livrant à des ébats plutôt caliente, s'interroge sur le bien fondé de sa relation et sur la nature du plaisir issu de la douleur. Un savant jeu d'équilibre en fait. En revanche, une fois qu'on a compris la manière de procéder du protagoniste mâle dominant et qu'on en est à la cinquième séance de sexe, c'est vraiment redondant. Mais ça se lit vraiment d'une traite, et je me tâte à poursuivre la lecture de la trilogie ... 

Pour la petite histoire, l'auteur a commencé à publier son roman sous forme de chapitres sur le site de la maison d'édition qu'elle a créé avec son mari The Writer's Coffee Shop. Très vite ça a cartonné jusqu'à obtenir le succès mondial que l'on connaît et à être publié sous forme de livre et de ebook.
On parle de mommy porn, un mouvement porno soft qui s'adresse à la ménagère... et puis c'est facile d'assumer la lecture d' un roman qui obtient un tel succès dans les repas en ville !
&autoplay=0"/>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire