mardi 4 octobre 2011

Deux petits pas sur le sable mouillé de Anne Dauphine Julliand 8/10


Thaïs est une petite joyeuse petite fille de deux ans dont la seule particularité est d'avoir un orteil courbé vers l'extérieur du pied. Sa maman consulte un médecin, persuadée que ce petit défaut de fabrication peut se corriger avec une semelle ou mieux, qu'il s'effacera avec la croissance de Thaïs. Mais on l'envoie de médecin en médecin, jusqu'à un neurologue qui détecte une maladie génétique rare et incurable. C'est une bombe qu'on envoie à la figure de ces jeunes parents, qui voient leur édifice familial fragilisé. Entourés par leurs parents respectifs, ils vont mener un combat pour accompagner Thaïs jusqu'au bout tout en préservant leur fils aîné et le bébé qui pousse doucement dans le ventre  de sa maman et qui peut être lui aussi porteur du gêne.
A partir de cette révélation, leur seul crédo sera le suivant "Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut ajouter de jours à la vie". Chaque jour qui passe, ils s'escriment à offrir à Thaïs la meilleure vie qui soit malgré la douleur et l'impuissance face à ce petit corps qui décline.


Un récit auto-biographique qui raconte comment deux jeunes parents font bloc face à une maladie incurable qui emporte leur progéniture. La solidarité de la famille, les raisonnements très adultes de leur aîné qui n'a pourtant que 5 ans " c'est pas grave la mort, c'est triste, mais c'est pas grave" , la difficulté pour leurs amis de savoir comment aborder cette famille en souffrance, leur peur de gêner, de gaffer...

Anne Dauphine Julliand, qui est journaliste raconte sa propre histoire, avec pudeur et réalisme; une écriture fluide et sobre, une volonté de fer et une belle leçon d'amour qui tire les larmes...
Un très beau roman, à lire en période de stabilité émotionnelle sous peine de finir 20 pieds sous terre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire