lundi 17 octobre 2011

Après le sud, de Jean-Jacques Jauffret 5/10

Dans une ville du sud plombée par un soleil d'été, 4 destins s'entrecroisent : une jeune-fille caissière pour l'été au Auchan du coin, sa mère qui disparaît quelques jours pour faire soigner son obésité, le petit ami de l'adolescente qui boîte après un accident survenu sur le chantier où il travaille pour l'été et un vieil homme reclus dans sa solitude. Ils habitent le même quartier mais chacun est refermé sur ses propres secrets et frustrations. Ils se croisent, se mentent,s'aiment ou s'ignorent et puis c'est le drame. Un des protagonistes va être sacrifié pour dénoncer une précarité sociale dont ils sont tous victimes.

Pour être tout à fait honnête, je suis tombée par hasard dans la salle car je voulais voir un autre film et je me suis embrouillée avec les titres. Au bout d'une demie heure, ne voyant apparaître ni Louis Garrel ni Monica Bellucci je me suis doutée que j'avais fait une erreur et j'ai donc découvert ce film. C'est un peu lent mais ma foi on suit sans ennui les destins pas bien brillants des personnages qui sont très bien interprétés par les acteurs jeunes et moins jeunes. Mais on reste un peu en surface et un peu extérieurs à ces destins donc l'émotion ne passe pas plus que ça. Pas grand-chose à en dire en fait, je ne le recommanderais pas, mais je ne peux pas non plus l'assassiner. A vous de vous faire votre propre idée si toutefois je ne vous ai pas coupés dans votre élan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire