dimanche 18 avril 2010

Pénélope Bagieu, Cadavre exquis 6/10


Zoé n’a pas la vie dont elle rêvait. Hôtesse sur des salons, elle profite de ses pauses clopes pour cracher sur son métier, sur les clients, sur sa petite vie étriquée et merdique et sur son mec qui l’attend à la maison, une main dans le caleçon et l’autre agrippée à sa canette de bière. Elle est malheureuse mais elle ne sait pas comment elle pourrait changer le cours des choses… jusqu’à ce qu’elle fasse la rencontre de Thomas Rocher, un auteur dont elle ignorait jusque là l’existence et qui lui offre une vie douillette et rassurante mais bien coupée du monde extérieur… elle commence alors à s’interroger sur le passé de son mystérieux amant.

Pénélope Bagieu rompt ici avec sont style « scénettes de la vie quotidienne » pour nous proposer une seule longue histoire. L’intrigue démarre bien et on cherche à en savoir plus sur le mystérieux écrivain qui transforme la vie de l’héroïne. Personnellement, je n’ai pas accroché  avec le style de son trait que j’ai trouvé presque bâclé dans certains cadres… la précision du trait est accordée aux personnages mais le reste n’est que secondaire et le peps de son style a un peu disparu…idem en ce qui concerne son humour souvent décapent, ici il n’est pas super percutant, mais pas non plus remplacé par une certaine forme de poésie ou de profondeur. Le scénario manque un tout petit peu de poids et la conclusion arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Bref, ça sent un peu l’inabouti. Ca se lit bien, mais c’est un peu décevant.

Dommage !

2 commentaires:

  1. il faut absolument que je le lise celui-là !!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'après lecture, on est pas mal déçu. La fin (que je ne révélerai pas ^^) est toute fois pas mal du tout! J'ai quand même tendance a préférer les 2 premiers tomes de Joséphine la pas douée.

    J'aime beaucoup ton blog, reviens vite ^^

    RépondreSupprimer