dimanche 11 avril 2010

Les âmes sœurs, de Valérie Zenatti 4/10

Emmanuelle est une mère de famille comme il en existe tant. Salariée d’une grosse boîte pour un job qu’elle exerce sans passion, elle court après le temps. Et à force d’assurer toujours pour ses trois enfants et son mari, elle craque et prend la décision de se donner une journée de réflexion pour faire le point sur sa vie, ses envies, son avenir… elle a eu le déclic en lisant un livre dont elle ne peut se détacher, l’histoire de Lila, une photographe qui vit une passion aussi brève qu’intense et qui immortalise une Bosnie en guerre.

Pour être honnête, j’ai beau avoir fini ce livre hier soir, je ne sais pas trop quoi en dire comme si je l’avais terminé depuis deux mois. Ce n’est pas super palpitant cette introspection des deux héroïnes, l’une fictive et l’autre réelle, enfin si on peut dire. J’ai même balayé certains passages du regard mais sans en retenir grand chose, je sais donc que ça parle de Sarajevo mais je ne saurais pas en dire plus, d’une passion qui dure quatre pages et qui pourtant a l’air de marquer l’héroïne à jamais, une mise en abîme dont je n’ai pas trop compris le sens… enfin tout ça pour dire qu’il ne m’en reste que quelques bribes un peu comme si je sortais d’un rêve un peu flou… Je ne me décourage pas et je retenterai de lire un roman de cet auteur qui se trouve être une amie de ma soeurette. Visiblement, son titre « En retard pour la guerre » a été adapté au cinéma sous le titre « Ultimatum », c’est peut-être celui-ci qu’il faut lire.

Bof bof pour l’instant je suis loin d’être séduite…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire