samedi 3 avril 2010

Invisible de Paul Auster 9/10


Le dernier Paul Auster commenté par blog culturel !

Encore une fois, Paul Auster nous surprend avec ce superbe roman. Entre fiction et réalité, on navigue sans visibilité où plutôt trop ou pas assez, on se laisse guider pour ne plus savoir ensuite quoi en penser. Est-ce une histoire vraie, une fiction allez savoir en tout cas, cela mérite quelques compliments et que vous vous fassiez rapidement une idée par vous-même. Un superbe roman à découvrir de toute urgence.

L'année clé c'est 1967, cela aurait pu être également le titre de ce roman, vous saurez le pourquoi du comment bien assez tôt, plongez dans la vie de Adam Walker, un étudiant en littérature qui lors d'une soirée fait une étrange rencontre avec un français, Born, également professeur et sa compagne Margot, ombre de la nuit. Leurs destins sont quelque part scellés et l'on suit pas à pas cette histoire de vie qui se déroule sur près de trois décennies avec des évènements qui marqueront à jamais le jeune Adam qui ne saura jusqu'à la fin de ces jours s'en détacher. Rencontre également avec Gwyn, sa magnifique soeur avec laquelle leurs rapports sont proches, très proches même, entre fantasme et désir, les sentiments du jeune Adam oscillent. Il est aussi question de leur jeune frère, de celui qui n'est plus que fragments de mémoire qui s'estompent avec le temps, la vie de famille qui vole en éclats, le départ vers l'ailleurs, le destin qui suit inéluctablement cet homme pour qu'il puisse faire face, allez savoir, il n'a que 20 ans et quelques... Comment une vie peut-elle être marquée par quelques évènements...

Un roman écrit sous des angles différents, par différentes personnes, à des personnes différentes, le recul est là pour nous donner à penser, à réfléchir à se mettre dans la peau de tel ou tel personnage, de s'enhardir et de faire des amalgames. Rien n'est certain et les lieux se voilent au fil des pages, seul Paris reste réel et peut être Quilia, cette petite île perdue.

Une écriture belle, limpide, qui coule et comme on aimerait en rencontrer plus souvent, le récit vous prend par la main pour ne plus vous lâcher. Des thèmes comme la disparition, l'amitié perdue, la fuite, la mort, les rapports à la société, les doubles jeux, voire les triples, la beauté, l'ennui, les espérances et les rêves perdus et tant d'autres encore....

Tout simplement superbe

Vous ne connaissez pas Paul Auster, eh bien il n'est pas trop tard et rendez-vous sur le site dédié à Paul Auster ou chez Actes Sud évidemment....

New York, 1967: un jeune aspirant poète rencontre un énigmatique mécène français et sa sulfureuse maîtresse. Un meurtre scelle bientôt, de New York à Paris, cette communauté de destins placés sous le double signe du désir charnel et de la quête éperdue de justice. Superbe variation sur "l'ère du soupçon", Invisible explore, sur plus de trois décennies, les méandres psychiques de protagonistes immergés dans des relations complexes et tourmentées. Le vertigineux kaléidoscope du roman met en perspective changeante les séductions multiformes d'un récit dont le motif central ne cesse de se déplacer. On se délecte des tribulations du jeune Américain naïf et idéaliste confronté au secret et aux interdits, tout autant qu'on admire l'exercice de haute voltige qu'accomplit ce très singulier roman de formation. Au sommet de son art narratif, Paul Auster interroge les ressorts mêmes de la fiction, au fil d'une fascinante réflexion sur le thème de la disparition et de la fuite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire